ESPACES PATIENTS ET PROCHES

En Guadeloupe, l’incidence des cancers est de 1580 nouveaux cas pour 465 décès. Les patients sont pris en charge en ambulatoire et vivent chez eux les contraintes liées à leur maladie et aux effets des traitements. L’adhésion aux thérapies orales est insuffisante. Un accompagnement au domicile est donc pertinent pour appréhender globalement et répondre aux besoins des patients et de leur entourage. Le plan cancer 2014‐2019 conforte cette démarche de déploiement de l’éducation thérapeutique du patient (ETP) en cancérologie au plus près de son lieu de vie , à domicile.

L’augmentation des périodes de vie des patients à leur domicile nécessite de veiller tout particulièrement à assurer la continuité de la prise en charge et la coordination des acteurs, en particulier pour permettre un accès adapté aux soins de support. Concilier vie à domicile et cancer peut être source de difficultés pour le patient et ses proches. L’enjeu est de sécuriser la vie du patient à domicile en accompagnant étroitement celui‐ci dans l’acquisition de nouvelles compétences adaptées à ses besoins médico‐psycho‐sociaux et à sa vie quotidienne.

Comment inclure un patient dans ce programme d’Education Thérapeutique

C’est au cours d’une consultation médicale ou d’une consultation infirmière ou d’un entretien pharmaceutique que le patient est informé sur la démarche d’ETP avec la remise de brochures; Il s’agit de créer l’envie chez ce patient d’y participer en signant une fiche de consentement qui est ensuite remis au Réseau ETP CHIMIO;

Après l’inclusion du patient, un diagnostic éducatif est réalisé au domicile du patient; Une concertation pluridisciplinaire permet proposer un Programme Personnalisé d’Education Thérapeutique du Patient de soins oncologiques de supports constitué de séances individuelles et/ou collectives:

  • Mieux vivre la chimiothérapie (comprendre ma maladie, mes médicaments, mes résultats d’analyse et ma surveillance; comment lutter contre la fatigue, prévenir et soulager la douleur…);
  • Cancer, le regard des autres (recevoir un soutien psychologique; dialoguer avec l’équipe soignante; mes  proches et moi; que faire en cas de problème);
  • Cancer, prendre soin de soi (activité physique adaptée; bien manger; préserver son image corporelle, la sexualité, l’art-thérapie, médecines douces ou complémentaires…);
  • Cancer et démarches sociales (se repérer dans les aides sociales);
  • Suivi téléphonique à domicile (pour évaluer à distance l’état physique et psychologique de la personne, de résoudre d’éventuels problèmes liés au traitement. Ainsi, le patient ne se sent pas seul, les échanges permettent de répondre à ses interrogations, de l’orienter vers le généraliste si besoin).

ETP CHIMIO Un réseau de santé ville hôpital en action !

justo diam Sed ut consequat. Donec nunc sed ut consectetur